+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Monde : le prix du cobalt chuterait cette semaine à 48 795 USD la tonne soit une baisse de 4%

Le cobalt, l’un des principaux produits miniers exportés par la République Démocratique du Congo (RDC), devrait connaître une baisse sensible de prix sur le marché international au cours de la période allant du 16 au 21 janvier 2023.

D’après le rapport des experts de la Commission nationale des mercuriales, structure rattachée au ministère du Commerce extérieur, le cours du cobalt devrait se négocier à 48 795 USD tonne cette semaine contre 50 959,00 USD la tonne une semaine auparavant.

En clair, le cobalt devrait perdre 2 164 USD de sa valeur marchande sur le marché international pour la période renseignée par les experts du Gouvernement congolais.

Cette tendance décroissante du prix de cobalt sur le marché international n’arrange pas les calculs de la trésorerie publique de la République Démocratique du Congo (RDC).

Pour l’exercice budgétaire 2023, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo compte capter plus de 5 milliards de recettes dans le secteur minier sur les projections totales de seize (16) milliards de dollars de recettes du Budget général.

L’électrification des véhicules fait du cobalt un métal très prisé, comme en témoigne l’engouement pour les contrats à terme sur le CME, notent les experts du secteur.

Il sied d’indiquer qu’après près de 30 ans de pause, l’extraction du cobalt a repris aux Etats-Unis d’Amérique.

Le métal, essentiel à la fabrication de batteries de voitures électriques, n’était plus produit sur le sol américain depuis 1994. Après de vives critiques sur l’extraction du cobalt en Afrique (travail des enfants, problèmes de sécurité,…), les constructeurs automobiles cherchent à tout prix à éviter le métal de cette provenance.