+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Un athlète ougandais a disparu d’un camp de pré-entraînement au Japon en vue des Jeux de Tokyo 2020, selon le Comité olympique ougandais (UOC).

Une délégation composée d’entraîneurs, de boxeurs, d’un nageur et d’un haltérophile se prépare depuis fin juin à Izumisano, Osaka, en vue des Jeux décalés qui débuteront le 23 juillet.

« Le membre est Julius Sekitoleko, un haltérophile », explique un communiqué du CIO. « Il était prévu qu’il se qualifie pour les jeux. Cependant, il n’a pas atteint le quota tel qu’informé par la Fédération internationale d’haltérophilie le 5 juillet 2021.

« Il devait retourner en Ouganda, avec son entraîneur, le 20 juillet 2021.

« Au cours des réunions d’information régulières de l’équipe, tant en Ouganda qu’au Japon, nous avons insisté, entre autres, sur la nécessité de respecter les règles d’immigration du Japon et de ne pas choisir de quitter le camp sans autorisation.

« Notre équipe à Izumisano coopère avec les autorités d’Osaka pour tenter de localiser M. Sekitoleko. Nous vous tiendrons informés de toute évolution à cet égard. »

Ce n’est pas le premier revers pour la délégation ougandaise, deux de ses membres ayant été mis en quarantaine peu après leur arrivée au Japon.