+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Après plusieurs tentatives, la Cour de cassation vient finalement d’accorder, ce lundi 6 décembre 2021, la liberté provisoire à Vital Kemerhe, Président de l’Union pour la nation congolaise (UNC). C’est du moins ce qu’annoncent les sources judiciaires.

Le leader de l’UNC a passé un an et neuf mois à la prison centrale de Malala (CPRK), pour des faits de détournement de fonds publics alloués au programme dit « des 100 jours ».

Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans des travaux forcés depuis revu à 13 ans en appel l’année dernière.

L’ancien Président de l’Assemblée nationale, 62 ans, a été condamné à des peines annexes dont 10 ans d’inéligibilité pour le détournement total de plus de 50 millions de dollars de deniers publics