+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a octroyé un prêt d’un montant de 15 milliards de francs CFA (27 millions de dollars) à la République centrafricaine, le lundi 13 septembre, notamment pour la lutte contre la covid-19 et le renforcement du système sanitaire.

La cérémonie de signature s’est déroulée au siège de l’institution, à Brazzaville, au Congo, entre Fortunato Ofa Mbo Nchama, président de la Banque et Félix Moloua, ministre d’Etat chargé de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale de la République centrafricaine, en présence de Hervé Ndoba, ministre des Finances et du Budget.

Dans le volet de la lutte contre la covid-19, cet accord permettra au gouvernement centrafricain de contenir la pandémie, de réduire les risques d’importation et de transmission communautaire, de former le personnel de santé aux contraintes spécifiques liées à la lutte contre la maladie, et d’atténuer ses effets socio-économiques.

Quant au volet renforcement du système sanitaire, le gouvernement centrafricain utilisera ce prêt pour garantir les conditions de vie de la population, améliorer l’accès équitable de la population aux services de santé de qualité, garantir la sécurité sanitaire en situation d’épidémie et post-épidémie, assurer une meilleure prise en charge des patients par le renforcement des capacités opérationnelles des établissements de soins, améliorer les capacités de l’offre biomédicale du pays.

La BDEAC a financé plusieurs autres projets dans le pays. On peut citer entre autres la création d’un complexe agro-industriel de palmiers à huile à Lessé à hauteur de 4,5 milliards FCFA sur un total de 17,55 milliards FCFA, le programme de renforcement et d’extension du réseau GSM de Telecel Centrafrique.

En Afrique centrale, la Banque est également très active. Au début du mois de septembre, son président a annoncé une nouvelle levée de fonds de 100 milliards FCFA sur le marché financier de la CEMAC. Le Congo et la BDEAC avaient également signé en août, un accord de prêt de 32,8 milliards FCFA pour construire le corridor Brazzaville-Libreville.