+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

L’ancien président de la RDC, Joseph Kabila, ne comparaîtra pas à l’audience du procès pour l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Mercredi, la Haute cour militaire de Kinshasa-Gombe a rejeté la demande d’audition de l’ancien président Kabila. Les avocats du défunt défenseur des droits humains Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana espéraient l’entendre.

Onze ans après la disparition de leurs clients, les professionnels de la justice comptaient sur le témoignage de Joseph Kabila pour éclaircir les zones d’ombre.

Paul Mwilambwe, l’un des policiers reconnu coupable des meurtres lors du procès de 2011, avait mentionné l’ancien président. Le coupable a désigné Kabila avec d’autres personnalités politiques comme étant mêlé au plan d’assassinat.

Se référant au pouvoir discrétionnaire que leur confère leur position, les juges n’ont pas davantage expliqué les motifs de leur décision. L’enquête sur le meurtre de l’éminent militant va se poursuivre.

Le Congolais Chebeya a été retrouvé mort en 2010 et l’enquête sur la disparition inexpliquée de son chauffeur n’a pas été concluante. Un premier procès très critiqué s’est terminé en 2011. Pourtant, l’année dernière, une enquête a été rouverte.