+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Au sortir d’une audience lui accordée le jeudi 12 août 2021 à la primature. La Sous-Secrétaire Générale et Directrice du Bureau Régional du PNUD pour l’Afrique, Madame Ahunna Eziakonwa, a salué le progrès réalisé par le Gouvernement Sama Lukonde.

En mission officielle en RDC, elle a échangé avec le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, en présence de la Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita,
sur le renforcement de l’appui au développement en cette période où la MONUSCO doit procéder au retrait progressif de ses troupes.

« Le monde entier traverse une période très difficile avec les effets de la pandémie de Covid-19. Je suis arrivée dans ce pays pour ainsi témoigner la solidarité du PNUD durant cette période. Mais je suis aussi venue parce qu’on a senti qu’en RDC, il y a une ère nouvelle qui est en train de naître. Il y a un nouveau Gouvernement dirigé par Son Excellence Monsieur le Premier Ministre », a-t-elle indiqué.

La Directrice du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique reconnaît ainsi la volonté des dirigeants congolais à changer le narratif négatif sur le Congo et à œuvrer différemment pour le développement.

C’est pourquoi, Madame Ahunna Eziakonwa vient apporter le soutien de son organisation pour aider la RDC à atteindre ses objectifs.

« Il y a une nouvelle volonté des dirigeants de ce pays de vouloir changer le cours de l’histoire de ce pays, de changer le narratif qui est négatif sur ce pays et œuvrer différemment pour atteindre le développement. En tant que Directrice Régionale à la division Afrique, je suis venue pour voir comment on peut accompagner la RDC à atteindre ses objectifs sur la trajectoire de son développement », a déclaré Ahunna Eziakonwa.

Le PNUD est d’avis que la RDC a une position stratégique pour le décollage économique de l’Afrique.

Avec ses 9 frontières, le Congo-Kinshasa représente de grands enjeux pour l’intégration régionale et le marché de libre-échange déjà en vigueur sur le continent africain.

« Nous considérons la RDC comme un pays partenaire très important, qui a des enjeux très importants pour la sous-région et pour l’Afrique entière. Si la RDC arrive à prendre de l’envol, ça aura des implications majeures sur toute la région parce qu’il y a 9 frontières que la RDC partage avec les autres pays. Mais il y aura des réverbérations pour la sous-région et les populations », a-t-elle renchéri.

Et d’ajouter: « le Premier ministre et moi, on était justement en train de parler de ses priorités et de comment on peut renforcer nos capacités sur le terrain ici avec notre représentation du PNUD en RDC pour pouvoir mieux vous accompagner afin d’explorer les opportunités à saisir et puis changer la donne. Le Premier Ministre a apprécié notre compréhension qu’on ait pu saisir ce moment, qu’il y a effectivement un changement. Il a reconnu et il l’a confirmé. Il y a une nouvelle volonté de la part des dirigeants de ce pays de changer les choses, de combattre la corruption, de combattre les inégalités, d’investir dans une éducation de qualité, dans les services sociaux de base ».

L’arrivée de Madame Ahunna Eziakonwa, en ce moment particulier, se justifie par le fait que la RDC assure la présidence de l’Union Africaine cette année.
Surtout au moment où, cette année a marqué le début de la mise en œuvre des accords de libre-échange continental.

La ZLECAF, de l’avis de ce haut cadre du PNUD, est un instrument majeur pour déclencher l’essor économique non seulement de ce pays, mais de toute l’Afrique.

En réaction, le Premier Ministre a apprécié l’approche du PNUD dans sa coopération au développement et a invité les autres partenaires à lui emboîter le pas.

Sama Lukonde a aussi apprécié le fait que le PNUD est venu vers le Gouvernement pour offrir son soutien. Il a confirmé l’engagement des dirigeants de ce pays de s’assurer que les ressources de la RDC servent à accomplir la prospérité des populations.

Le Premier ministre congolais voudrait que cet élan nouveau qui est là, soit saisi par les partenaires afin de renforcer les capacités.

« Le Gouvernement est prêt, l’avion est prêt à décoller et il nous a invités à bord. Il a dit que tous les partenaires sont les bienvenus. Et il est heureux qu’on puisse continuer ce partenariat gagnant-gagnant », a conclu la Sous-Secrétaire Générale et Directrice du Bureau Régional du PNUD.