+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Pékin a confirmé avoir entamé la construction d’un réacteur nucléaire d’un tout nouveau genre. En effet, ce dernier sera plus simple à concevoir. Il s’agit d’un SMR (Small modular reactors), le tout premier du genre, qui devrait entrer en service dans les mois à venir. Le point d’orgue pour une industrie en plein renouveau.

En effet, le secteur du nucléaire s’intéresse de plus en plus au développement de petits réacteurs modulaires, plus simples et rapides à construire mais surtout, plus petits en taille. À ce jour, les réacteurs nucléaires ont effectivement tendance à devenir de plus en plus imposant en taille. Malheureusement, ces nouveaux projets sont plutôt coûteux et complexes.

La Chine annonce un nouveau modèle de réacteur

Les SMR eux, sont de petits réacteurs dont la puissance ne dépasse généralement pas les 300 mégawatts, tandis que les plus gros réacteurs classiques, eux, atteignent les 1000 mégawatts. Simples à confectionner, ces réacteurs peuvent être fabriqués en série avant d’être directement transportés sur leur lieu de future exploitation.

Un demi million de foyers concernés

Plus faciles à manoeuvrer, ils peuvent être implantés dans certaines régions, plus isolées, qui ne disposent d’aucune ou de très peu d’infrastructures. Ici, ce nouveau réacteur SMR sera implanté sur l’île de Hainan, au sud du pays. Le réacteur disposera d’une puissance de 125 mégawatts et permettra d’alimenter en électricité, pas moins de 526.000 foyers.