+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a ordonné la levée de l’interdiction de Twitter dans le pays, mais uniquement si le géant de la technologie remplit certaines conditions.

L’interdiction était toujours en vigueur vendredi matin, alors même que le président Buhari a déclaré que les Nigérians pouvaient continuer à utiliser la plate-forme pour « des engagements commerciaux et positifs ».

Dans un discours marquant le jour de l’indépendance du pays, le président a déclaré qu’un comité présidentiel s’était engagé avec Twitter sur un certain nombre de questions allant de la sécurité nationale à la fiscalité équitable et au règlement des différends.

Twitter n’a pas répondu aux propos du président.

Le gouvernement nigérian a suspendu les opérations de Twitter en juin après que la plate-forme de médias sociaux a supprimé un tweet controversé du président Buhari.

La suspension a suscité de vives critiques de la part des organisations de défense des droits humains et des défenseurs de la liberté de la presse.

Malgré l’interdiction, aucune arrestation ni amende n’a été infligée pendant cette période aux journalistes ou aux maisons de presse qui ont continué à utiliser la plateforme.