+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Les experts du GTBAC évaluent leurs actions et préparent les échéances futures

Bujumbura, Burundi, 03 au 06 Octobre 2023 – Le Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale a tenu sa trente-sixième réunion (GTBAC-36).

Organisé par le Secrétariat Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) avec l’appui technique et financier de la coopération technique allemande à travers le Projet Régional GIZ d’appui à la COMIFAC, les objectifs principaux assignés au GTBAC-36 étaient d’analyser les différents thèmes à examiner lors de la vingt-cinquième réunion de SBSTTA (SBSTTA-25) ; de faire l’état des lieux du processus de révision de la Stratégie et Plan d’Action Nationale de la Biodiversité ; d’adopter les positions communes des pays de l’espace COMIFAC sur les points inscrits à l’ordre du jour de la 3ème phase de la COP-15 CDB, la COP-MOP 10 du protocole de Cartagena, la COP-MOP 4 du protocole de Nagoya et du SBSTTA 25.

Emmanuel NDORIMANA, Assistant du Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage du Burundi a rappelé l’importance que revêt le GTBAC en tant qu’instrument de mise en œuvre des aspects de biodiversité contenus dans le Plan de Convergence de la COMIFAC. Il a présenté quelques initiatives du pays en matière de conservation des écosystèmes dont « EWE BURUNDI URAMBAYE » et le Projet de production des essences agroforestières, forestières, autochtones et médicinales. Il a indiqué que « La priorité pour le Burundi est de relever les défis de la préservation des écosystèmes et lutter contre leur dégradation pour leur permettre de continuer à fournir leurs services. »

Le Secrétaire Exécutif adjoint et coordonnateur technique Chouaibou NCHOUTPOUEN de la COMIFAC a tenu à exprimer sa gratitude aux autorités Burundaises pour avoir accepté d’abriter cette réunion et surtout pour l’accueil chaleureux qui a été réservé à toutes les délégations. Poursuivant son propos, Il a adressé ses félicitations à Prosper DODIKO, précédemment Secrétaire Permanent au Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage du Burundi pour sa promotion au prestigieux poste de Ministre dudit département ministériel.

Il n’a pas manqué de rendre un vibrant hommage au Pr Sanctus NIRAGERA, Ministre sortant pour le travail abattu en si peu de temps pour notre sous-région.

Poursuivant son discours, le Secrétaire exécutif adjoint a rappelé aux experts la responsabilité qui était la leur au regard des attentes très nombreuses que les pays de la sous-région Afrique Centrale ont placées en ces assises.

Après des échanges fructueuxn les participants ont faits des recommandations et des positions communes sur les points inscrits à l’ordre du jour du SBTTA-25ont été adoptées.

L’atelier a connu la participation d’une quarantaine d’experts des pays et organisations de la société civile ci-après: Angola, Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RCA, RDC, et Tchad; des membres du Secretariat exécutif de la COMIFAC, des personnes ressources et des representant des partenaires au développement.