+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

L’armée nigériane a libéré plus de 1 000 personnes qui ont été innocentées de leurs liens avec le groupe militant islamiste Boko Haram.

Ces personnes étaient apparemment détenues dans une installation militaire située dans la ville de Maiduguri, dans l’État de Borno (nord-est du pays).

Le porte-parole de l’armée, Onyema Nwachukwu, a déclaré que les 1 009 suspects avaient fait l’objet d’un processus de profilage « rigoureux » avant d’être innocentés et remis aux autorités civiles en vue de leur libération.

On ignore combien de temps ils ont passé en détention militaire. Dans un récent rapport, l’ONU a indiqué que l’insurrection islamiste qui sévit depuis dix ans dans le nord-est du Nigeria avait causé la mort de près de 350 000 personnes.