+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Le Zimbabwe a récemment supprimé les règles exigeant la propriété exclusive de l’État pour la culture du cannabis afin d’encourager les investissements dans cette plante à des fins industrielles et médicinales.

Le Zimbabwe est le plus grand producteur de tabac d’Afrique, mais les autorités s’attendent à ce que les recettes d’exportation du chanvre commencent à remplacer le tabac, les agriculteurs cherchant à tirer un meilleur profit de cette culture.

L’agriculteur Jesper Kirk cultive principalement du tabac depuis qu’il s’est installé dans une ferme de 250 hectares il y a cinq ans. Il prévoit maintenant d’augmenter sa superficie de chanvre, un type de plante de cannabis qui a de très faibles niveaux de THC – la substance intoxicante de la marijuana – lorsque la saison de culture commencera dans quelques mois.

« J’ai opté pour le chanvre parce que c’est une culture d’exportation », a-t-il déclaré. « Le marché est beaucoup plus fiable. Alors que, par exemple, la pomme de terre, culture de marché local est un marché un peu plus instable en termes de nombre de personnes qui la cultivent. Donc, je voulais un marché un peu stable en termes de demande. »