+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Des photos prises cette semaine par satellites ont révélé que la Corée du Nord agrandissait son usine d’enrichissement d’uranium. Selon des experts, il s’agit d’une décision prouve que le pays pense augmenter la production de matériaux de fabrication de bombes a rapporté l’APJeffrey Lewis et deux autres experts du Middlebury Institute of International Studies à Monterey ont déclaré dans un rapport que l’expansion de l’usine d’enrichissement d’uranium pourrait signifier une augmentation significative de la production d’uranium, d’après l’AP.

« L’expansion de l’usine d’enrichissement indique probablement que la Corée du Nord envisage d’augmenter sa production d’uranium de qualité militaire sur le site de Yongbyon jusqu’à 25% », ont déclaré les experts. Le rapport a ajouté que des photos satellites prises au début du mois par la société d’imagerie Maxar montraient un défrichement pour préparer le terrain à la construction. Une image prise le 14 septembre a montré qu’un mur avait été érigé pour enfermer la zone selon l’agence de presse.

Des essais de missiles

La superficie selon les experts mesure environ 3280 mètres carrés avec suffisamment d’espace pour stocker près de 1 000 centrifugeuses. Les images montraient également des travaux en cours pour retirer les panneaux d’un côté de l’usine d’enrichissement afin de permettre l’accès à la nouvelle zone fermée. L’expansion de l’usine nord-coréenne, située dans son complexe nucléaire de Yongbyon, fait suite à la décision du pays d’exécuter des essais de missiles pour la première fois en six mois.

Les tests et l’expansion des matériaux interviennent alors que les négociations de désarmement entre le pays d’Asie du Nord et les États-Unis sont restées suspendues. L’uranium hautement enrichi et le plutonium peuvent tous deux être utilisés pour fabriquer des armes nucléaires, selon l’AP. Les installations nord-coréennes de Yongbyon peuvent produire les deux. Des photos satellites prises le mois dernier auraient montré que la Corée du Nord avait repris l’exploitation d’installations produisant du plutonium.