+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Après le mort d’Adama Traoré, 24 ans, le 19 juillet 2016 peu après son interpellation par les gendarmes, des violences urbaines intenses avaient été observées à Persan et Beaumont-sur-Oise. Plusieurs personnes avaient été interpellées dans le cadre des manifestations dont certains sont accusés de tirs d’armes à feu sur les forces de l’ordre. Parmi les personnes arrêtées dont le frère de la victime, Bagui Traoré, cinq étaient face à la justice depuis le 21 juin à Pontoise. A l’issue du procès ce vendredi 9 juillet, Bagui a été acquitté par la cour d’assises du Val-d’Oise.

Son ex-compagne, de même qu’un autre homme accusé d’avoir été l’un des tireurs, ont été acquittés. Les deux autres personnes quant à elle, ont été reconnues coupables d’être les auteurs des tirs. Elles ont écopé de 12 ans de réclusion criminelle et huit ans de prison, conformément aux réquisitions du parquet. Le ministère public a requis l’acquittement de Bagui Traoré après que les avocats généraux ont estimé que les éléments matériels manquaient pour prouver qu’il faisait partie des tireurs ou leur avait donné des ordres. Depuis le depuis de la procédure qui a cours depuis 5 ans, Bagui, 29 ans, a toujours clamé son innocence.

Les soutiens applaudissent

Son acquittement a été accueilli par des applaudissements par ses soutiens qui ont suivi le verdict depuis le hall du tribunal dans une tente de retransmission. La semaine dernière, la grande sœur, Assa Traoré avait également été acquittée par le tribunal judiciaire de Paris dans l’affaire de diffamation entre les trois gendarmes qu’elle a accusé d’avoir causé la mort de son frère Adama. Le tribunal avait reconnu la « bonne foi » de la femme de 36 ans dans la lutte qu’elle mène pour l’avènement de la vérité dans le cadre de la mort de son frère.