+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Une fois encore Angélique Kidjo a honoré le Bénin et l’Afrique à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo dans la soirée d’hier vendredi 23 juillet. La chanteuse béninoise a entonné avec John LegendAlejandro SanzKeith Urban et le Suginami Junior Chorus, une reprise de ” Imagine “, la célèbre chanson coécrite par John Lennon et Yoko Ono au printemps 1971. « Imagine » à l’époque était considéré comme l’hymne à la paix par excellence. Ses paroles convient à un monde de paix, uni, harmonieux et sans frontières.

1824 drones s’élancent dans les airs pour former un globe

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a été bien choisie pour la circonstance. En effet, les Jeux Olympiques sont un évènement interplanétaire. La reprise de la chanson de John Lennon, arrangée par le compositeur Hans Zimmer, embaumait le stade olympique, alors qu’un globe terrestre composé de drones flottait dans le ciel de Tokyo. Ces objets volants au nombre de 1824 ont formé l’emblème des JO en bleu indigo avant de s’élancer dans les airs pour finalement dessiner un globe terrestre. Les athlètes venus du monde entier se sont rassemblés sur scène en signe de solidarité et d’unité.

La seule chose qui compte pour moi, c’est la vie humaine 

Angélique Kidjo qui représentait l’Afrique parmi les interprètes venus des cinq continents a déclaré dans une vidéo partagée sur le compte Twitter des Jeux Olympiques, que « le monde dans lequel (elle ) aimerait vivre est un monde de respect, d’amour, d’attention, de compassion, d’empathie et de dialogue constant…A nous de nous parler, même lorsque nous ne sommes pas d’accord. A nous de parvenir à un consensus pour le mieux-être des êtres humains. La seule chose qui compte pour moi, c’est la vie humaine » a-t-elle ajouté. Il faut dire que si Angélique Kidjo chantait pour l’Afrique, John Legend chantait pour l’Amérique, Keith Urban pour l’Océanie et le chœur d’enfants Suginami du Japon pour l’Asie. La reprise du tube a été enregistrée à l’avance.