+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

La Somalie envoie deux athlètes aux Jeux olympiques de Tokyo, dont la première non coureuse du pays, la boxeuse Ramla Ali.

L’équipe olympique somalienne est officiellement partie pour les Jeux de Tokyo vendredi, après que le président Mohamed Abdullahi Farmajo lui a fait ses adieux.

Le chef de l’État et les hauts responsables du sport ont exhorté l’équipe à concourir avec succès tout en portant fièrement le drapeau somalien.

Le coureur de demi-fond Ali Idow participera à la course de 800 mètres après deux années d’entraînement intense avec des athlètes professionnels tels que le Britannique Mo Farah et la Djiboutienne Ayanle Suleiman dans les hauts plateaux éthiopiens.

Idow rejoindra la première boxeuse olympique somalienne, Ramla Ali, qui s’est entraînée à Londres et se trouve déjà à Tokyo.

Mohamed Abdow Hajji, le chef du comité olympique somalien, se dit heureux de voir Ali se qualifier. Il explique que le comité tente de former d’autres athlètes en dehors de la course de fond, très populaire dans les pays de la Corne de l’Afrique.

Selon lui, l’envoi d’un coureur de demi-fond et d’un boxeur aux Jeux de Tokyo en 2020 est un premier pas vers l’envoi d’un plus grand nombre d’athlètes dans diverses catégories aux futurs Jeux olympiques.

Le ministre des Sports, Hamza Saed Hamza, affirme que le gouvernement s’efforce de moderniser les installations sportives de la Somalie, comme les stades d’entraînement, afin d’améliorer les résultats des athlètes.

La Somalie n’a jamais remporté de médaille olympique dans aucun sport. Idow et Ali espèrent rendre le pays fier lors des Jeux qui débuteront le 23 juillet.