+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.
Les États-Unis ont annoncé jeudi qu’ils offraient une récompense de 5 millions de dollars pour l’arrestation de l’ancien chef du coup d’État de Guinée-Bissau, Antonio Indjai, recherché pour son rôle présumé dans un trafic de drogue lié à la guérilla colombienne des Farc.

Le 13 avril 2012, le général Antonio Indjai, alors chef d’état-major dans ce pays d’Afrique de l’Ouest politiquement instable, a organisé un coup d’État, perturbant le processus électoral deux semaines avant le second tour de la présidentielle.

Les procureurs américains l’ont inculpé en 2013, l’accusant d’avoir accepté de stocker des tonnes de cocaïne pour les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), dont la vente a financé l’achat d’armes pour les guérilleros et des pots-de-vin à des responsables en Guinée-Bissau. Après le coup d’État mené par Antonio Indjai, une autorité de transition a été mise en place jusqu’à l’élection en mai 2014 de José Mario Vaz à la présidence.

Les 5 millions de dollars récompenseront les informations menant à son arrestation ou à sa condamnation.