+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Le Raja Casablanca du Maroc et la JS Kabylie d’Algérie s’affronteront en juillet lors de la finale de la Coupe de la Confédération, qui se jouera au Bénin.

L’équipe marocaine a dû recourir aux tirs au but pour battre les Pyramides d’Égypte, finalistes de l’édition 2020, après que le match retour de la demi-finale de dimanche ait donné le même résultat (0-0) que la première rencontre du week-end dernier.

La Kabylie, sextuple vainqueur de la Caf, a eu plus de facilité à se qualifier pour la finale du 10 juillet en battant les Camerounais de Coton Sport 3-0 à Alger, pour une victoire 5-1 en score cumulé.

À Casablanca, il a fallu 16 tirs au but pour départager les deux équipes. Abdelilah Madkour a transformé le penalty qui a permis au Raja de remporter le match.

Le Raja a remporté ses six matches de groupe cette saison sans encaisser de but et a éliminé le club sud-africain des Orlando Pirates en quart de finale, grâce notamment à trois buts de Ben Malango.

L’imposant attaquant de la RD Congo a été le plus proche d’ouvrir le score au match retour, mais sa tête en première période a heurté le poteau.

Le Maroc n’a pas été un terrain de chasse heureux pour les Pyramides, ils ont perdu la finale 2020 1-0 contre Renaissance Berkane à Rabat et se sont inclinés 2-0 contre Raja au stade des groupes cette saison.

À Alger, la Kabylie avait déjà assuré sa place en finale à la mi-temps, après avoir pris un avantage d’un but à l’aller à Yaoundé, pour prendre une avance de 5-1 en marquant trois buts sans réplique.

L’ancien joueur de l’académie de l’Atletico Madrid, Zakaria Boulahia, était le premier à frapper, trompant le gardien de Coton Narcisse Nlend après une contre-attaque à la sixième minute.

Badreddine Souyah a inscrit son quatrième but de la campagne africaine en transformant un penalty à la 37e minute, d’un tir dans le coin inférieur droit, après avoir attendu que Nlend s’engage.

Boulahia a achevé la déroute dans le temps additionnel de la première mi-temps en plaçant le ballon dans un filet non gardé après avoir été lancé par Walid Bencherifa.

Si le Raja aborde la finale en tant que favori, il n’ose pas sous-estimer les Canaris de Kabylie, qui ont réussi dans toutes les finales de Caf qu’ils ont disputées.

Le club algérien a remporté la Ligue des champions d’Afrique en 1981 et 1990, la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1995 et la Coupe Caf trois fois de suite à partir de 2000.