+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

La Corée du Nord et la Chine abordent un nouveau cap dans leurs relations bilatérales. En effet, les deux nations asiatiques se sont promises de faire entrer leurs relations dans une « nouvelle phase ». Ce sont les médias des deux pays qui ont donné l’information ce dimanche 11 juillet 2021, à l’occasion du 60e anniversaire du traité d’amitié entre Pyongyang et Pékin.

« Les forces hostiles sont plus désespérées que jamais »

Dans un message adressé à son homologue chinois, Xi Jinping, le leader nord-coréen Kim Jong Un a fait savoir qu’: « En dépit de la complexité sans précédent de la situation internationale ces dernières années, la camaraderie pleine de confiance et l’amitié militante entre la RPDC et la Chine se renforcent chaque jour ». Selon le média officiel KCNA, le numéro un nord-coréen a mis l’accent sur l’importance du traité afin d’« assurer la paix et la stabilité en Asie et dans le reste du monde au moment où les forces hostiles sont plus désespérées que jamais dans leurs actions d’obstruction ». Le message a été le même du côté de la Chine, où le chef de l’Etat Xi Jinping a invité à « porter sans relâche la coopération amicale bilatérale à de nouveaux niveaux, afin qu’elle apporte encore davantage de bénéfices à nos deux pays et à nos deux peuples ».

Une proximité comme celle des « lèvres et les dents »

Notons que Pékin est depuis plusieurs années, l’allié principal de Pyongyang, sur le plan diplomatique et économique. Cette relation qui remonte aux années cinquante, a vu le jour entre 1950 et 1953, lorsque l’ex-président de la République populaire de Chine, Mao Tsé-toung, avait envoyé ses troupes pour combattre celles des Nations unies. Le 11 juillet 1961, les deux nations ont signé un traité d’amitié. A ce moment, Mao Tsé-toung avait estimé que la proximité entre la Chine et la Corée du Nord étaient comme celle des « lèvres et les dents ».