+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Chine-Allemagne: Que retenir du troisième dialogue financier de haut niveau ?

Que retenir du troisieme dialogue financier de haut niveau sino allemand

Tribune-Un communiqué conjoint a été publié le 1er octobre 2023 à l’issue du troisième dialogue financier de haut niveau sino-allemand et concerne différents aspects de la coopération dans la finance, l’économie, la fiscalité, le commerce, l’investissement et le développement durable entre la Chine et l’Allemagne et au delà.

L’Allemagne est le plus grand partenaire commercial de la Chine au sein de l’Union européenne (UE)- environ la moitié des exportations de l’UE vers la Chine proviennent d’Allemagne, et près d’un quart des marchandises que la Chine exporte vers l’Europe sont destinées à l’Allemagne.

La Chine est le plus grand partenaire commercial de l’Allemagne dans le monde entier depuis sept (7) ans. Les principaux produits échangés entre les deux pays sont les automobiles, les machines et les équipements et les minéraux.

Si l’on regarde le tableau de plus près : la Chine a besoin de nouvelles technologies et l’Allemagne de nouveaux marchés.

Voici quelques points qui attirent particulièrement mon attention :

1. Les coopérations des deux pays dans les institutions des mécanismes internationaux comme le Fonds Monétaire International (FMI), le G20 ou encore pour la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII).

Ce qui m’a marqué dans le communiqué, c’est les traitements de la dette au-delà de l’Initiative de suspension du service de la dette (DSSI) – qui est initialement un cadre visant à fournir un allègement de la dette pour les pays à faible revenu qui ont vu leurs problèmes de dette s’aggraver à cause de la pandémie de Covid-19.

Dans le communiqué, la Chine et l’Allemagne encouragent également le secteur privé et d’autres créanciers officiels à y participer, garantissant que tous les créanciers contribuent à la résolution de ce problème et surtout, à promouvoir la transparence de la dette.

2. Les deux côtés reconnaissent le rôle des institutions d’assurance pour améliorer l’inclusivité et la résilience financière pour faire face aux changements démographiques entre les deux pays.

Les deux parties s’engagent à traiter rapidement les demandes de licences des banques et compagnies d’assurance étrangères et en joint-venture.

La Chine accueillera les compagnies d’assurance allemandes éligibles qui souhaitent demander des licences dans leurs domaines d’expertise.

3. Les deux pays soutiendront davantage les banques et compagnies d’assurance étrangères et en joint-venture : s’engager à traiter les demandes de licence et assurer un environnement concurrentiel équitable.

4. Plus d’ouverture dans la bourse à travers la Bourse internationale Chine-Europe (CEINEX) pour ses sigles en anglais) qui a été établie en octobre 2015, en présence du Premier Ministre chinois Li Keqiang et de la chancelière allemande Angela Merkel, en tant que projet de coopération stratégique entre la Chine et l’Allemagne.

La Bourse est pour soutenir la coopération de l’économie réelle entre la Chine et l’Europe, la liaison stratégique entre les industries manufacturières avancées sino-allemandes, les services financiers pour la construction d’infrastructures de « la Ceinture et la Route » et l’internationalisation du renminbi, la monnaie chinoise (RMB).

Ce dialogue va au-delà des coopérations commerciales entre la Chine et l’Allemagne. Il s’élargit en effet à davantage de coopérations financières entre la Chine et l’Allemagne et influence la relation entre la Chine et l’Union européenne (UE).

On se rappelle que lors d’une prise de parole au Center for China and Globalization, le représentant spécial du Gouvernement chinois pour les affaires européennes, M. Wu Hongbo, a évoqué la nécessité pour la Chine et l’Europe de maintenir la mondialisation économique, et de garantir la sécurité du système économique et financier international pour promouvoir une reprise économique mondiale rapide. Le dialogue de haut niveau entre la Chine et l’Allemagne va parfaitement dans ce sens.

Pour votre information, le dialogue financier de haut niveau sino-allemand est l’un des trois mécanismes majeurs de dialogue et de coopération entre la Chine et l’Allemagne (les deux autres mécanismes de dialogue étant le dialogue de haut niveau sur la sécurité et sur les échanges culturels et humains). Ce mécanisme de dialogue a été instauré en 2014 lors de la visite du Président Xi Jinping en Allemagne. Ensuite, en 2015 et 2019, la Chine et l’Allemagne ont tenu deux dialogues financiers de haut niveau.

Ce communiqué met en évidence la volonté étendue de coopération entre la Chine et l’Allemagne dans le domaine financier, ainsi que les engagements et aspirations communs des deux parties.

Zhang Shanhui, présentatrice et journaliste
CGTN