+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Sale temps pour l’empereur de la fraternité OgboniKabiessi Owo-lobè est en garde à vue à la police criminelle pour coups et blessures volontaires. Il y est avec trois autres personnes. Tout est parti des vidéos circulant sur les réseaux sociaux et montrant un jeune qui a travaillé sous le guide de la fraternité Ogboni, le corps avec plusieurs marques pour avoir reçu des coups de lanière et autres bâtons. Selon les informations données par la victime, le corps ensanglanté, l’horrible scène s’est déroulée au palais de Kabiessi Owo-Lobè.

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. On aperçoit un groupe de personnes en train de molester la victime. Et d’ailleurs cette dernière a laissé entendre que des ministres et d’autres responsables du palais impérial ont participé à sa bastonnade. Et le procureur du tribunal de Cotonou s’est saisi de l’affaire. Ainsi, la police est descendue dans le palais et a mis la main sur l’empereur et certains de ses ministres. Selon Frisson radio, quatre individus y compris l’empereur Owo-Lobè ont été interpellés dès lors que l’affaire a ébruité.

Tous ont été auditionnés ce dimanche et doivent être présentés au procureur de la République pour coups et blessures ; complicité de coups de blessures et peut-être non-assistance à personne en danger. Pour rappel, la scène s’est produite dans la nuit du 22 au 23 juin, et qui a été diffusée sur les réseaux sociaux, ce week-end. Un jeune est flagellé par des individus de façon inhumaine. D’après les clarifications de la victime, il a été flagellé au palais de l’empereur Kabiessi Owo-Lobè de la fraternité Ogboni suite à une affaire de mobile Money. Elle fait savoir que 18 personnes ont été témoins de cette flagellation. Ce qui fait penser qu’il y aura probablement d’autres arrestations.