+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

L’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, le 07 juillet dernier, ne laisse pas indifférent Cotonou. Dans un message publié sur son compte Facebook, ce matin,  le chef de l’Etat béninois Patrice Talon adresse les « sincères condoléances » du Peuple béninois au Peuple d’Haïti.

« J’ai appris avec consternation, la nouvelle de l’assassinat du Président de la République d’Haïti Jovenel Moïse le 07 juillet 2021. En cette circonstance particulièrement douloureuse j’adresse au nom du Gouvernement du Bénin, du Peuple Béninois et en mon nom personnel, mes sincères condoléances et l’expression de ma solidarité au Gouvernement et au Peuple Haïtiens » a écrit Patrice Talon dans son post.

Il “invite les Autorités haïtiennes à œuvrer pour la préservation de la paix

Le numéro 1 béninois a ensuite désapprouvé avec force l’opération ayant conduit à l’assassinat de Jovenel Moïse« Le Gouvernement béninois condamne fermement ce crime odieux et invite les Autorités haïtiennes à œuvrer pour la préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité du pays » a poursuivi le locataire de la Marina. Notons que depuis l’assassinat de Jovenel Moïse, des arrestations s’enchaînent.

Le dimanche dernier, Christian Emmanuel Sanon, un ressortissant haïtien de 63 ans a été arrêté. Il est soupçonné d’avoir été l’un des instigateurs de l’opération durant laquelle le président Moïse a été tué. Le commando qui a commis le forfait était composé de 26 ex-militaires colombiens et de deux haïtiens américains. La police a réussi à neutraliser trois des militaires colombiens, 18 ont été arrêtés et cinq seraient toujours en cavale.