+26
°
C
Max:+29
Min:+19
Mar.
Mer.
Jeu.
Ven.

Le chef du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNOCT), Vladimir Voronkov, a appelé jeudi à une action globale pour contrôler l’expansion de l’Etat islamique en Afrique.

« Une réponse mondiale est nécessaire de toute urgence pour soutenir les efforts des pays africains et des organisations régionales pour lutter contre le terrorisme », a-t-il indiqué.

Le développement le plus alarmant dans le domaine antiterroriste au cours des six derniers mois est l’expansion de l’Etat islamique, a dit M. Voronkov devant le Conseil de sécurité, ajoutant que le groupe terroriste s’était propagé du Mali au Burkina Faso et au Niger, avec des incursions du Nigeria vers le Niger, le Tchad et le Cameroun, et des incursions du Mozambique en Tanzanie.

L’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) a tué plusieurs centaines de civils depuis le début de l’année dans des attaques d’envergure au Mali, au Burkina Faso et au Niger, la situation dans cette large région pouvant s’aggraver du fait de la relocation des terroristes et d’autres combattants étrangers venus de la Libye, a-t-il souligné.

L’expansion de l’EI en Afrique centrale, en particulier dans le nord du Mozambique, qui pourrait avoir des implications de grande portée pour la paix et la sécurité dans la région, doit être abordée en priorité avec une approche régionale globale, car les filiales du groupe terroriste pourraient exploiter des disputes entre communautés et les activités de trafic illicites, a averti le responsable onusien.